logo

Chagrin

Une personne en bonne santé peut-elle avoir un chagrin d'amour? Peut-être que tout va bien avec le cœur et que la douleur est causée par des nerfs pincés ou une crise de gastrite? La réponse est dans notre article..

Les maux de tête ou la lourdeur dans le dos effraient rarement les patients. Et l'inconfort thoracique provoque généralement la panique, et pour une bonne raison. Rares sont ceux qui peuvent distinguer rapidement les symptômes de l'angor et de la névralgie et évaluer correctement les risques. Une personne jeune et en bonne santé peut-elle avoir un chagrin d'amour? Peut-être que votre cœur va bien et que la douleur provoque des nerfs pincés ou une crise de gastrite? Il peut y avoir de nombreuses raisons et, pour notre chance, elles présentent des symptômes différents..

Causes probables de la douleur

Il existe de nombreuses maladies qui peuvent provoquer des sensations douloureuses dans la poitrine. Une petite partie appartient au cœur et se compose presque entièrement d'affections aiguës:

  • pathologies vasculaires: crise cardiaque, angine de poitrine, dissection aortique;
  • processus inflammatoires: myocardite, péricardite, endocardite;
  • pathologies congénitales: prolapsus valvulaire, cardiopathie, cardiomyopathie, arythmies.

La douleur de presque tous les organes de la cavité abdominale, de la colonne vertébrale, des côtes et des poumons peut se propager à la partie supérieure de la poitrine. Même les muscles pectoraux étirés peuvent causer de la lourdeur et des douleurs qui peuvent facilement être confondues avec des problèmes cardiaques. Une gêne thoracique peut être causée par:

  • pathologie de la colonne vertébrale et du système musculo-squelettique: ostéochondrose, scoliose, névralgie;
  • maladies pulmonaires: pleurésie, pneumonie, abcès;
  • maladies du tractus gastro-intestinal: ulcère de l'estomac, hernie de l'œsophage, pancréatite aiguë, dyskinésie de la vésicule biliaire;
  • problèmes psychologiques: névrose du cœur, stress.

Le cœur peut-il faire mal comme l'estomac et la colonne vertébrale? Différences de symptômes

Les symptômes des maladies sont similaires: douleurs tiraillantes, picotements, crises aiguës. La douleur peut irradier vers l'épaule, le bras, le dos et le bas de l'abdomen. Des problèmes cardiaques doivent être suspectés si:

  • sensation de lourdeur et de compression;
  • sensation de brûlure dans la région du cœur;
  • manifestation par des crises et une augmentation progressive des symptômes;
  • un changement brusque de pression ou de pouls dans n'importe quelle direction (le principal signe de maladie cardiaque).

Si nous parlons de maladies des organes internes, la pression et la fréquence cardiaque ne changeront pas avec elles. Ce n'est qu'en cas de perforation de l'ulcère de l'estomac que la pression chutera fortement en raison d'un saignement interne. Habituellement, la douleur thoracique est causée par des conditions beaucoup moins dangereuses. Ils peuvent être distingués par les sensations suivantes:

  • picotements,
  • tournage,
  • la douleur survient avec des mouvements brusques ou une toux,
  • les sensations douloureuses ne disparaissent pas et sont constamment présentes.

Les médecins conseillent de prendre de la nitroglycérine en cas de suspicion de douleur au cœur. S'il n'a pas aidé, il s'agit d'une maladie des organes ou d'une crise cardiaque aiguë, qui se distingue de la névralgie et de la pneumonie par l'intensité des symptômes.

Maladie cardiaque possible

Avec une douleur thoracique, la toute première chose qui me vient à l'esprit est une crise cardiaque - une nécrose du muscle cardiaque. Il s'agit d'une condition dangereuse qui nécessite une attention médicale immédiate. Sinon, cela peut même entraîner la mort. Les principaux symptômes sont:

  • douleur thoracique irradiant vers le bras gauche, la mâchoire, le dos et le côté droit;
  • faiblesse, un sentiment de panique peur;
  • nausées, pâleur, douleurs abdominales;
  • en cas de nécrose étendue - perte de conscience, couleur bleue des lèvres et des ongles, troubles de la respiration.

La maladie ischémique, ou angine de poitrine, est un blocage partiel ou complet des artères coronaires. Il se développe souvent dans le contexte de l'hypertension artérielle, d'un mode de vie sédentaire et d'un excès de poids. En plus de la douleur, de l'essoufflement et de la faiblesse, le patient ressent une lourdeur, comme si une charge était placée sur la poitrine.

La rupture aortique provoque une crise de douleur si aiguë que la personne s'évanouit. Une hémorragie interne massive commence, des soins médicaux urgents sont nécessaires pour sauver des vies.

Péricardite, endocardite, myocardite - inflammation de différentes parties du cœur: la coquille, les valves et le muscle lui-même. Ils sont causés par des maladies infectieuses telles que la tuberculose, la syphilis ou des infections fongiques. Les symptômes sont similaires à ceux de l'angine de poitrine - douleur, lourdeur dans la poitrine, essoufflement. Le patient est plus à l'aise en position semi-assise, sa température augmente et un œdème perceptible apparaît.

L'arythmie apporte rarement un inconfort important. Avec elle, la douleur ne se fait sentir que dans le cœur, sans aller au-delà. Il est souvent si faible que vous ne pouvez même pas être conscient de sa présence avant d'avoir eu un ECG planifié..

Comment reconnaître les maladies non cardiaques?

Ils peuvent être divisés en trois groupes principaux: il s'agit de maladies du système musculo-squelettique ou nerveux et du tractus gastro-intestinal.

  • parmi les pathologies du système musculo-squelettique peuvent provoquer des douleurs thoraciques ostéochondrose, hernie, tendinite, arthrite. Dans le premier cas, la douleur est causée par le pincement des terminaisons nerveuses par la colonne vertébrale incurvée. Les sensations seront désagréables, mais faibles. Ils peuvent être accompagnés de picotements et d'engourdissements dans un ou les deux bras, épaules et poitrine. Les hernies à un stade avancé provoquent une douleur aiguë qui disparaît si le patient adopte une position confortable et détendue. Malgré le reflet de la douleur dans la poitrine et l'abdomen, la concentration se fait sentir dans la région de la colonne vertébrale. Les maladies des articulations se distinguent facilement par une mobilité réduite.
  • les maladies chroniques du tractus gastro-intestinal (par exemple, une crise de gastrite) provoquent une légère douleur douloureuse. Les conditions aiguës - ulcères d'estomac, pancréatite, obstruction des voies biliaires - provoquent des douleurs insupportables, localisées au milieu ou sur le côté de la cavité abdominale, mais qui se reflètent dans le cœur, le dos et même les épaules. En cas de problèmes avec le tractus gastro-intestinal, le patient ressent des nausées, une faiblesse, des sueurs. Pour toute douleur abdominale aiguë, appelez immédiatement une ambulance!
  • les maladies du système nerveux ne sont pas seulement une névralgie avec une douleur aiguë avec des mouvements brusques, mais aussi une névrose du cœur. La névralgie est facile à distinguer par sa localisation. Avec le stress, la fatigue et le manque de sommeil, la douleur est faible, douloureuse et constante, s'intensifiant après une tension nerveuse.

Des sensations désagréables peuvent provoquer des maladies du système respiratoire. Cependant, ils peuvent être facilement distingués par la toux, la fièvre et les bruits dans les bronches..

Diagnostic des maladies possibles

Dans un état aigu, vous devez vous rendre dans une ambulance - en raison d'une nécrose du tissu cardiaque ou d'une hémorragie interne, le décompte dure quelques minutes. Mais vous devriez commencer à examiner le corps même avec une légère douleur thoracique - si vous trouvez la maladie à temps, vous pouvez l'empêcher de se développer en une forme sévère..

Les éléments suivants sont généralement utilisés pour diagnostiquer le cœur:

  • L'ECG est l'examen le plus simple et le plus connu,
  • Angiographie coronarienne du cœur - examen de l'état des artères et des valves cardiaques,
  • Échographie du cœur - ses résultats montrent l'état de l'ensemble du muscle cardiaque et de ses structures individuelles.

Si une maladie cardiaque a été exclue par des symptômes ou des tests, d'autres tests peuvent aider:

  • Fluorographie ou tomodensitométrie thoracique pour évaluer l'état du système respiratoire,
  • TDM de la région thoracique pour un examen détaillé de la colonne vertébrale,
  • L'IRM de la colonne thoracique vous permettra de voir plus en détail les structures osseuses et nerveuses,
  • Échographie des organes abdominaux - les pathologies de la vésicule biliaire et du pancréas y seront visibles,
  • Gastroscopie pour examiner les parois de l'œsophage et de l'estomac.

Ne retardez pas la recherche sur la douleur thoracique, car vous pouvez manquer la période de traitement. Si vous essayez de poser vous-même un diagnostic, vous pouvez faire une erreur et aggraver le problème. Seul un spécialiste pourra vous orienter vers les examens nécessaires, tirer les bonnes conclusions de l'examen et vous proposer un traitement. Et n'oubliez pas qu'en cas de crise de douleur thoracique sévère, vous devez vous rendre dans une ambulance - vous pouvez sous-estimer les symptômes et manquer une pathologie grave.

«Comment reconnaître la douleur au cœur (cardialgie)? Caractéristiques et différences par rapport aux autres douleurs "

7 commentaires

La douleur cardiaque est toujours considérée (et à juste titre) comme l'une des manifestations les plus dangereuses du syndrome douloureux. Et le point ici n'est pas du tout qu'il n'y a rien pour remplacer cet organe, en cas d'arrêt ou de «panne définitive». De même, par exemple, le pancréas ne peut pas encore être remplacé, et par conséquent, la pancréatite aiguë et la nécrose pancréatique sont considérées comme des maladies potentiellement mortelles..

Pourquoi les douleurs cardiaques sont-elles dangereuses??

Le danger des douleurs cardiaques - pourquoi vous ne devriez pas endurer?

Le fait est qu'en cas de catastrophe cardiaque (par exemple, mort coronarienne subite), il n'y a pas plus de 5 minutes pour qu'une personne revienne à la vie à température ambiante..

Dans le cas où la réanimation cardio-pulmonaire, les compressions thoraciques, la défibrillation et d'autres techniques commencent 6 à 7 minutes ou plus après l'arrêt de la respiration et de la circulation sanguine, nous aurons une personne présentant des manifestations graves d'encéphalopathie hypoxique. Il aura un sérieux problème de mémoire, de performance, de changement de personnage. Très probablement, il devra quitter son emploi de nature intellectuelle ou souffrir d'un handicap.

Bien sûr, ce sont les prévisions les plus extrêmes et les plus sombres. Le plus souvent, la douleur n'indique pas une mort subite et une perte de conscience, mais une variété de processus différents qui peuvent se produire non seulement dans le cœur, mais également dans d'autres organes. Comment reconnaître que c'est la douleur dans le cœur qui est survenue?

Comment et où le cœur d'une personne fait mal?

Emplacement du cœur dans la poitrine

En règle générale, la douleur dans le cœur survient dans la zone de sa projection sur la paroi thoracique antérieure. C'est la zone du sternum, la zone du cinquième espace intercostal à gauche, où se trouve l'apex du cœur - la zone du ventricule gauche, où l'impulsion apicale est ressentie. Mais parfois, la pathologie cardiaque se manifeste par une douleur, qui peut irradier vers le dos, la mâchoire et les dents. Dans certains cas, en cas d'infarctus aigu du myocarde, il y a généralement des soupçons de perforation de l'ulcère de l'estomac - des douleurs abdominales peuvent donc être graves..

Il faut se rappeler que le cœur reçoit une innervation autonome, pas du tout la même chose que les muscles et la peau. Par conséquent, le cœur souffrira différemment: pas comme une blessure au bras, une brûlure ou une ecchymose. Nous avons tous eu des maux d'estomac. Maintenant, essayez de transférer cette sensation même de douleur dans la région du cœur - et vous aurez une idée de la nature de la douleur. Cette douleur est difficile à définir: elle est répartie sur une certaine zone, elle peut provenir du «milieu même du corps» et avoir un caractère «profond».

Le plus souvent, le cœur «fait mal». La douleur douloureuse peut être prolongée - de plusieurs minutes à plusieurs heures, voire plusieurs jours ou mois. Cela peut indiquer des processus lents, par exemple une endocardite ou une péricardite. Le cœur peut «pleurnicher» même en cas d'hypertension, surchargeant les cavités de l'organe de volume sanguin.

Parfois, le cœur fait mal. Cela peut se produire de manière chaotique et coïncider le plus souvent avec la fréquence cardiaque. Le plus souvent, les gens ont peur lorsque la poitrine «pique fortement» et se relâche. En fait, ce n'est qu'une des options les plus inoffensives pour la douleur épisodique..

Chez les personnes âgées, une douleur pressante et constrictive survient souvent, non pas dans le cœur, mais dans la région du sternum, où se trouve la projection de gros vaisseaux. Cette douleur dangereuse liée à l'exercice est appelée angine de poitrine, ou attaque de maladie coronarienne..

Cette variété de localisations et de caractères indique qu'il est nécessaire de prêter attention non seulement à la douleur et à sa nature, mais également aux signes spéciaux. Énumérons les symptômes qui rendent plus susceptible d'affirmer que le cœur était la cause de la douleur.

Comment distinguer la cardialgie des autres sources de douleur?

Tout d'abord, vous devez saisir le poignet avec quatre doigts de votre main gauche et sentir votre propre pouls. Découvrez s'il y a des interruptions, une tachycardie, un pouls fréquent et filiforme, ainsi que des «trous» dans la poitrine. S'il y a des troubles du rythme, alors avec une forte probabilité, le syndrome douloureux peut être provoqué par eux, en particulier à un âge avancé, ainsi que lors de la prise de toutes sortes de médicaments, en particulier des diurétiques.

Ensuite, vous devez évaluer la relation entre la douleur et l'exercice. L'exercice signifie divers types de stress physique, ce qui entraîne une augmentation de la respiration et une accélération du pouls. C'est la marche rapide, monter les escaliers, le travail manuel. L'apparition de douleurs thoraciques intenses et compressives survenant après une activité physique (ou lors de sa mise en œuvre) et nécessitant son arrêt est un signe certain d'insuffisance circulatoire cardiaque..

Après avoir évalué le rythme et la relation avec la charge, il est nécessaire d'évaluer la relation de la douleur avec une posture et un mouvement particuliers. Si la douleur survient pendant un certain mouvement, alors, très probablement, la source de la douleur est le système musculo-squelettique (par exemple, névralgie intercostale).

Bien sûr, il y a une situation différente - si vous êtes couché sur le dos, il est difficile de respirer et qu'il y a une douleur lourde et pressante dans la région du cœur, qui augmente chaque jour, cela peut être un symptôme d'accumulation de liquide dans la cavité de la chemise cardiaque - le péricarde. Ensuite, la douleur est soulagée en prenant une position avec la poitrine inclinée vers l'avant (ou debout à quatre pattes).

En plus de la relation entre la douleur et ces facteurs importants, d'autres circonstances doivent être évaluées. Ainsi, en cas de rougeur sévère du visage, de transpiration, d'agitation, de maux de tête, sur fond de surmenage émotionnel ou d'activité physique, une douleur douloureuse peut indiquer une élévation de la pression artérielle, ou une crise hypertensive, en particulier chez les personnes en surpoids..

Dans le même cas, si la douleur dans la région du cœur est associée à une faiblesse grave, à l'apparition de sueurs froides et collantes, à un état semi-faible, à une pâleur, à l'apparition d'un pouls fréquent et filiforme, cela indique le développement d'un collapsus vasculaire. Cela peut être un symptôme redoutable d'infarctus du myocarde, surtout si une personne a une forte peur de la mort, un teint terreux apparaît et le bout des doigts, du nez et des oreilles devient bleu. Cela indique une diminution de la pression de perfusion dans les capillaires et l'apparition d'une hypoxie tissulaire. Dans ce cas, vous devez appeler de toute urgence une ambulance.

Pourquoi un cœur peut-il faire mal?

Considérons les principales causes de la douleur cardiaque - aiguë ou chronique. Il sera beaucoup plus facile de comprendre la cause si nous nous souvenons de la composition de notre pompe musculaire et de l'origine de la douleur.?

  • La paroi interne des cavités cardiaques, qui forme l'appareil valvulaire, est l'endocarde. Sa coque lisse et glissante assure un flux sanguin uniforme à travers les chambres;
  • Le myocarde est un muscle puissant qui assure toute la circulation sanguine dans le corps;
  • Le péricarde est la coquille externe du cœur, composée de deux feuilles. La feuille externe sécurise l'organe de la poitrine avec des ligaments et le péricarde interne est étroitement lié au cœur. Il y a un peu de liquide entre les feuilles, ce qui permet au cœur de glisser lors des contractions sans perte de friction
  • Grands vaisseaux et nerfs majeurs du cœur;
  • Vaisseaux coronaires alimentant le myocarde.

Les sources de douleur suivantes peuvent être distinguées de ce diagramme:

  • Endocardite aiguë et chronique. Il se manifeste par une douleur prolongée et légère dans le cœur, est le plus souvent de nature bactérienne. Elle s'accompagne d'une élévation de température, d'une fièvre prolongée et d'une détérioration générale du bien-être. Le danger d'endocardite est la destruction des feuillets valvulaires et la survenue d'une insuffisance cardiaque progressive.

De plus, il ne faut pas oublier que divers défauts valvulaires, en particulier des variantes avec une surcharge volumique importante des oreillettes et des ventricules, peuvent provoquer des douleurs dans la région cardiaque associées à l'activité physique et au repos..

  • Myocardite. Ils surviennent également pour des raisons infectieuses, toxiques et auto-immunes. Les signes sont une douleur constante et douloureuse dans le cœur, une diminution de la contractilité myocardique. Cela se manifeste par un essoufflement et une diminution de la tolérance à l'exercice..
  • Péricardite. Ils se manifestent par différents symptômes. Nous avons décrit les signes de péricardite par épanchement ci-dessus. Parfois, une péricardite sèche survient lorsque des fils de fibrine tombent entre les feuilles. Puis des douleurs assez fortes et constantes dérangent. Si l'accumulation d'épanchement commence, les feuilles péricardiques sont séparées et la douleur disparaît, mais revient ensuite sous forme de lourdeur et de pression.

Il existe une péricardite blindée ou constrictive, ainsi que des adhésifs. Dans les deux cas, des douleurs constantes d'intensité variable apparaissent, avec l'ajout de symptômes d'insuffisance cardiaque: œdème, essoufflement, hypertrophie du foie, œdème pulmonaire.

  • Vaisseaux coronariens. Avec leur spasme, une attaque typique d'angine de poitrine se produit, généralement dans un contexte d'effort physique, de stress, d'inhalation d'air glacial. Il y a une douleur thoracique, parfois le cœur et le bras gauche font mal, la douleur irradie vers la main, la moitié gauche du cou et la mâchoire. Parfois, il existe des formes d'ischémie dangereuses et indolores, qui ne sont visibles que sur l'ECG.

Enfin, les nerfs peuvent être à l'origine de douleurs. Ce n'est rien de plus qu'une névralgie autonome. Il peut survenir dans diverses maladies et conditions fonctionnelles et, en règle générale, n'affecte pas de manière significative le changement de la fonction cardiaque..

Regardons les questions les plus souvent posées par les patients.

Le cœur peut-il faire mal à une pression normale?

Bien sûr, c'est possible. En effet, comme discuté ci-dessus, la douleur peut ne pas être associée à l'hémodynamique, mais se produire à la suite de dommages organiques, par exemple, l'apparition d'adhérences dans la cavité péricardique, avec des changements inflammatoires dans le muscle cardiaque, avec un vasospasme.

Il faut se rappeler que bien qu'une crise hypertensive augmente les risques de douleurs cardiaques, le cœur peut faire mal à n'importe quelle pression.

Le cœur peut-il souffrir constamment?

Le cœur peut faire mal pendant longtemps, mais dans chaque cas, il y a une raison spécifique. Un cœur peut-il me faire mal toute ma vie? Bien sûr que non. Habituellement, les gens pensent avoir une douleur constante si le cœur est troublé depuis plusieurs mois. La raison doit être recherchée parmi les maladies organiques à composante inflammatoire (péricardite, myocardite, endocardite).

En cas de signes d'insuffisance cardiaque, il est alors possible avec une forte probabilité de supposer la présence d'un défaut. La dystrophie myocardique peut également entraîner des douleurs prolongées, telles que l'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie.

Le cœur peut-il souffrir d'ostéochondrose??

Bien sûr, c'est possible. Il existe des zones de douleurs réfléchies de Zakharyin-Ged, et en présence de pathologie des disques intervertébraux de la colonne cervicale et thoracique inférieure, une cardialgie et des signes de symptômes neurologiques peuvent survenir, par exemple, si le cœur fait mal et que la main devient engourdie, il y a une sensation de «rampement».

Dans ce cas, vous devez d'abord exclure les causes cardiaques de la douleur, comme les plus importantes, puis commencer le diagnostic de routine de l'ostéochondrose compliquée.

À quel médecin s'adresser pour une douleur au cœur?

quel médecin traite le cœur?

Vous devez commencer par un médecin - thérapeute. Il pourra diagnostiquer rapidement des troubles majeurs, comme la présence d'une maladie coronarienne ou diagnostiquer une myocardite. Un jour suffit pour cela. Il vaut la peine d'enregistrer un ECG et de faire une échographie du cœur, d'écouter ses sons, d'évaluer la présence de signes d'insuffisance cardiaque, et beaucoup de choses deviendront claires, bien qu'à un niveau superficiel. Vous pouvez également consulter un cardiologue.

Que faire si votre cœur vous fait mal? Dans le cas où cela se produirait chez une personne jeune et en bonne santé, vous devez vous allonger, vous détendre, prendre Valokordin, aérer la pièce. Parfois, le cœur peut faire mal après l'exercice, vous devez donc attendre un peu. Si cela n'arrête pas de faire mal et que d'autres symptômes apparaissent, vous devez appeler un médecin.

Vous devez vous comporter très différemment avec une crise d'angine de poitrine. Que faire à la maison si votre cœur vous fait mal et vous serre? Tout d'abord, le patient doit également être abaissé, sa tête doit être placée plus haut, un flux d'air doit être fourni, toutes les ceintures, cravates et chaussures doivent être retirées. Si cela n'est pas possible, vous devez vous asseoir et arrêter toute activité physique. Vous devez vous calmer: la panique augmente la consommation d'oxygène des tissus et améliore le travail du cœur, ce qui, dans des conditions d'ischémie myocardique, peut entraîner une crise cardiaque.

Un comprimé de nitroglycérine pour la résorption est nécessairement administré sous la langue, et après cela - un comprimé d'aspirine. Si la douleur ne s'est pas arrêtée, après 10 minutes, vous pouvez répéter la réception et appeler l'équipe d'ambulance cardiologique.

Principes généraux du traitement des douleurs cardiaques

Le plus important est d'identifier la source de la douleur cardiaque. Un diagnostic correct est la clé du succès du traitement. Il est important de ne pas prendre d'analgésiques, vous devez faire face à la cardialgie par d'autres moyens:

  • Avec des lésions inflammatoires - avec des anti-inflammatoires, des hormones, avec des maladies auto-immunes - avec l'aide de cytostatiques, de médicaments de base et d'anticorps monoclonaux;
  • Avec une lésion infectieuse - thérapie antibactérienne rationnelle, immunité accrue, assainissement des foyers d'infection;
  • Si un diagnostic de dystrophie myocardique est posé, un long traitement est nécessaire, avec l'élimination de la cause, la nomination de vitamines, d'enzymes, de préparations énergétiques;
  • Avec la péricardite épanchée, la ponction péricardique apportera un soulagement;
  • S'il y a une crise d'angine de poitrine, la tâche principale est de prévenir la survenue d'un infarctus du myocarde. Les nitrates, les bêtabloquants, les antagonistes du calcium, les inhibiteurs de l'ECA sont utilisés.

Comment distinguer les maladies cardiaques des autres

De nombreuses personnes souffrent de douleurs thoraciques, pas nécessairement dues à une maladie cardiaque quelconque. Cela est souvent dû à une autre maladie. Si le cœur fait mal, cela peut être causé par des maladies du système musculo-squelettique, des maladies respiratoires, digestives et autres. Cependant, seul un médecin peut poser un diagnostic précis en examinant le patient.

Mais toute personne qui a éprouvé de tels symptômes devrait comprendre, si le cœur fait mal, ce qu'il faut faire et comment reconnaître qu'il s'agit bien d'une maladie cardiaque. Vous devez le savoir afin de consulter un spécialiste en temps opportun pour certaines pathologies graves. Les signes de maladie peuvent différer, vous devez absolument apprendre à les reconnaître. Le plus important est de faire la distinction entre les douleurs cardiaques et non cardiaques. Pour cela, vous devez savoir quelle est la durée, l'intensité de l'attaque. De plus, il est conseillé d'avoir des informations sur d'autres maladies dont les symptômes sont similaires à ceux du cœur..

Les premiers symptômes d'une crise cardiaque

Un inconfort dans la poitrine peut apparaître pour diverses raisons. Pour comprendre que le cœur fait mal, il est conseillé de connaître plusieurs symptômes caractéristiques. Les attaques ne sont pas toujours accompagnées d'inconfort. Dans le même temps, les personnes atteintes d'autres maux se plaignent qu'il leur est difficile de respirer, que cela fait mal au côté gauche de la poitrine. Mais tout cela n'est pas une conséquence de maladies cardiaques..

Les premiers signes indiquant que le moteur du corps humain est altéré apparaissent le plus souvent plusieurs mois, voire des années avant la première attaque. Par conséquent, tout le monde devrait savoir comment et où le cœur fait mal. Les premiers signes de la maladie qui devraient vous alerter sont les suivants:

  1. Douleur derrière les côtes. Ils donnent dans le dos, le bras, le cou, les dents. Le côté gauche est le plus souvent touché. Dans le même temps, il y a un essoufflement, des nausées, une augmentation de la transpiration.
  2. Inconfort après une activité physique, stress, qui disparaît après le repos, ou comprimés de nitroglycérine.
  3. L'essoufflement apparaît même avec un effort modéré, un travail simple, en mangeant et même en position couchée. Avant le début de l'attaque, le patient peut être assis endormi ou souffrir d'insomnie.
  4. Une fatigue intense liée aux activités de routine peut commencer bien avant la première crise.
  5. Le sexe fort développe parfois une dysfonction érectile plusieurs années avant le diagnostic de maladie coronarienne.
  6. Gonflement. Ce symptôme est considéré comme la preuve la plus élémentaire de dysfonctionnement cardiaque. Au début, le gonflement est presque invisible, avec le temps il devient plus grand. Cela se remarque lorsqu'une personne enlève des chaussures ou des anneaux de ses orteils. Si un gonflement est observé, vous devriez consulter un spécialiste et subir un examen.
  7. Arrêt de la respiration pendant le sommeil nocturne et ronflement. Ces signes indiquent une prédisposition à une crise cardiaque..

Signes de maladie coronarienne

1. Infarctus du myocarde

Les crises cardiaques peuvent se dérouler de différentes manières et comment le cœur fait mal, les symptômes chez les femmes et les hommes dans différentes situations peuvent être différents. Dans le cas de l'infarctus du myocarde, tout se passe à peu près comme ceci:

  • Il y a une sensation de lourdeur, ça fait mal dans la partie centrale de la poitrine, du bras.
  • L'inconfort s'étend au bras gauche, au cou, à la gorge et à la mâchoire inférieure.
  • Étourdi, la transpiration apparaît, la peau est plus pâle, nauséeuse.
  • Il y a une sensation de lourdeur dans l'estomac, ça brûle dans la poitrine.
  • Anxiété, faiblesse.
  • Impulsion rapide.

L'évolution d'une crise cardiaque peut être différente. Les signes sont parfois totalement absents. Parfois, le patient dit qu'il ressent une gêne thoracique, parfois ces symptômes sont absents et le processus peut être indolore. Signes d'une crise cardiaque massive: essoufflement, lèvres bleues, etc. très similaire aux symptômes de l'insuffisance cardiaque aiguë.

La durée d'une telle attaque est d'environ trente minutes. La nitroglycérine n'aide pas du tout.

Les crises d'angine sont la principale manifestation de la cardiopathie ischémique. Dans le même temps, des douleurs cardiaques surviennent, les symptômes chez les femmes et les hommes sont les mêmes. Parmi eux:

  • Palpitations cardiaques;
  • dyspnée;
  • troubles du cœur;
  • pouls incohérent;
  • étourdi, nauséeux;
  • faiblesse, transpiration.

Avec une maladie ischémique, les patients parlent de la façon dont ils brûlent, pressent la poitrine. Il y a une sensation de débordement. Souvent, l'inconfort est transmis au bras, au cou, à la gorge. Le plus souvent observé pendant l'activité physique, le stress et l'arrêt lorsqu'une personne est laissée seule.

Avec l'angine de repos, des douleurs dans le cœur, dont les causes sont différentes, apparaissent à tout moment, même la nuit. Ce formulaire est considéré comme défavorable.

Maladie cardiaque inflammatoire

La péricardite est une inflammation de la membrane cardiaque externe, dont le principal symptôme est une douleur sourde dans la région du cœur. Cela fait généralement mal au centre de la poitrine, dans certains cas, il irradie vers le bras, le dos, le cou. En avalant, en toussant, etc. l'inconfort augmente. Mentir pire, mieux s'asseoir. Bien que la nature de la douleur soit généralement sourde et douloureuse, elle est parfois aiguë. La péricardite est également caractérisée par des palpitations.

L'inflammation du myocarde est l'une des raisons pour lesquelles le cœur fait mal, environ 90% des personnes s'en plaignent. Sa forme peut être différente, elle apparaît indépendamment de l'activité physique, mais après un certain temps, elle peut devenir plus forte. La nitroglycérine n'aide pas.

Cardiopathie valvulaire

Si une maladie valvulaire est présente, sa gravité ne peut être jugée par les symptômes. Le patient peut ne se plaindre de rien et en même temps être dans un état grave. Les principaux symptômes sont:

  • Essoufflement, qui est observé non seulement avec un effort intense, mais même pendant les activités les plus habituelles et en position couchée;
  • Inconfort dans la poitrine pendant l'effort, respiration d'air froid;
  • Faiblesse, étourdissements;
  • Trouble du rythme cardiaque. Ceci, en particulier, un pouls irrégulier, des battements cardiaques fréquents, des anomalies dans le travail du cœur.

Cette pathologie conduit souvent à une insuffisance cardiaque. Ensuite, les symptômes suivants apparaissent: les jambes gonflent, le ziaot gonfle, le poids corporel augmente.

Presque toutes les personnes atteintes d'une telle pathologie se plaignent de sensations douloureuses. Avec le développement de la maladie, comment le cœur fait mal, les symptômes changent. Au début, la douleur est prolongée, ne dépend pas de l'activité physique, la nitroglycérine n'aide pas. Ressenti à divers endroits. De plus, il est spontané ou paroxystique après l'effort et passe le plus souvent après la prise d'un comprimé de nitroglycérine. Son caractère est différent, sa localisation est précise, mais parfois il s'étend sur une grande surface. La nitroglycérine n'aide pas toujours.

Il existe plusieurs types d'arythmies. Ils se caractérisent par des modifications de la fréquence cardiaque. Il existe plusieurs types de maladies dans lesquelles des douleurs cardiaques sont notées, irradiant vers le bras gauche..

Ces maladies peuvent être acquises ou héritées. Pendant longtemps, ils peuvent ne plus parler d'eux-mêmes. Parfois, le cœur fait mal, que faire, le médecin devrait le dire. Cette douleur est généralement douloureuse, coupante ou lancinante. Accompagné d'hypertension artérielle.

Prolapsus de la valve mitrale

La douleur douloureuse ou pressante qui apparaît à gauche n'est pas causée par l'activité physique. Ils ne s'arrêtent pas après avoir pris de la nitroglycérine. De plus, des étourdissements, des palpitations cardiaques et des maux de tête peuvent survenir le matin et le soir. Essoufflement possible, étourdissements.

Avec une telle maladie, il y a une sensation de pression dans la poitrine. Il y a un rythme cardiaque fort, une faiblesse, de la fatigue, un essoufflement pendant l'activité physique. Au fil du temps, un essoufflement s'ajoute pendant le sommeil nocturne, des vertiges. Si vous changez soudainement la position de votre corps, des évanouissements peuvent survenir. Crises possibles d'asthme et d'angine de poitrine.

Thromboembolie de l'artère pulmonaire

C'est une condition très grave qui nécessite une aide urgente. Le premier signe de la maladie est une douleur lancinante dans la région du cœur, qui devient plus forte avec l'inhalation et n'est pas administrée ailleurs. La peau du patient devient bleue, la pression artérielle diminue, un essoufflement apparaît, des palpitations cardiaques. La nitroglycérine ne fonctionne pas.

Des sensations soudaines et douloureuses d'éclatement dans la poitrine sont le résultat d'une dissection aortique. Ils sont parfois si douloureux qu'une personne peut perdre connaissance. Le patient a besoin de soins médicaux urgents.

S'il y a un anévrisme de l'aorte, une douleur douloureuse ou lancinante dans le cœur est observée, ce qui doit être décidé par un spécialiste. Si un anévrisme se rompt, la douleur devient insupportable. Peut être mortel s'il n'est pas pris en charge.

1). Névralgie intercostale. De nombreuses personnes qui ressentent une douleur similaire dans la région du cœur la confondent avec une douleur cardiaque. Cependant, en réalité, ils sont différents. Avec la névralgie, les sensations douloureuses sont aiguës, poignardantes. Ils sont aggravés par la toux, la respiration profonde, les retournements brusques du corps, etc. Cela peut disparaître assez rapidement, parfois la douleur dure plusieurs heures. Le patient peut localiser le lieu de l'inconfort, il est situé entre les côtes droites. Dans le cas de l'angine de poitrine, la personne ressent une sensation de brûlure et de douleur qui ne disparaît pas lorsque la position du tronc est modifiée. L'emplacement exact est impossible à déterminer.

2). Ostéochondrose. Cette maladie est assez simple à confondre avec l'angine de poitrine. La personne est sûre que son cœur lui fait mal, les symptômes sont les suivants: un engourdissement de la main gauche se produit, cela devient plus douloureux en bougeant. Tout cela est particulièrement similaire à l'angine de poitrine, lorsqu'une crise survient pendant une nuit de sommeil. La principale différence est que la nitroglycérine ne fonctionne pas.

3). Maladies du système nerveux central. Dans une telle situation, les patients se plaignent souvent. Cependant, les symptômes varient. Il peut s'agir d'une douleur régulière, à court terme, aiguë ou douloureuse dans la région du cœur. Les névroses sont généralement caractérisées par une variété de troubles autonomes. Une personne peut ressentir une sensation d'anxiété, une insomnie ou, au contraire, une somnolence accrue. Les mains deviennent froides ou froides, les maux de tête commencent et bien plus encore. Souvent, les patients névrosés se plaignent de nombreux symptômes qu'ils ne ressentent pas réellement. Et les «noyaux» sont très restreints dans le partage de leurs sentiments. Parfois, il est difficile de comprendre que le patient a une maladie coronarienne ou une cardionévrose, car le cardiogramme ne montre pas de changements.

4). Dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal. Cependant, dans ce cas, les symptômes de la douleur cardiaque sont quelque peu différents. Ils durent plus longtemps, pendant que la personne est malade, vomit, a des brûlures d'estomac. L'intensité est due à l'apport alimentaire. Souvent, les symptômes de la pancréatite aiguë sont similaires à ceux de l'infarctus du myocarde. Parfois, des exacerbations de maladies de la vésicule biliaire sont administrées à la moitié gauche de la poitrine et il semble que des douleurs au cœur. Pour comprendre quel est le problème, vous devez prendre des antispasmodiques. S'il y a un soulagement, le patient souffre de maladies gastro-intestinales..

cinq). Maladies pulmonaires. Des sensations douloureuses similaires à celles du cœur apparaissent parfois avec une pneumonie. Cela peut être une pleurésie. Mais dans ce cas, la douleur est aiguë, aggravée par l'inhalation et la toux..

Chaque personne qui a ressenti une douleur à la poitrine réfléchit à la marche à suivre. S'il y a des suggestions que le cœur fait mal, des mesures urgentes doivent être prises. Après tout, la raison peut être grave, en particulier un infarctus du myocarde ou une crise d'angine de poitrine. Par conséquent, vous devez effectuer les opérations suivantes:

  • Vous devriez vous calmer et vous asseoir. Le stress ne fera qu'empirer les choses.
  • Nous devons essayer d'accepter une position différente. Si le soulagement survient après cela, il est possible que la cause soit différente. Si les sensations douloureuses augmentent, il y a une douleur pressante dans la région du cœur, il y a un risque que ce soit une angine.
  • Il est recommandé d'ouvrir l'accès à l'air frais et d'ouvrir la fenêtre.
  • Pour que la respiration ne soit pas contrainte, vous devez rendre les vêtements plus amples, ouvrir le col
  • Si vous soupçonnez une angine de poitrine, vous devez prendre un comprimé de nitroglycérine et le mettre sous la langue. Si le soulagement ne survient pas dans un quart d'heure, vous devez prendre une autre pilule. Appelez à l'aide d'urgence. Avec une crise cardiaque, le médicament ne fonctionne pas.

Même si la douleur dans la région du cœur, dont les causes doivent être établies par un spécialiste, est passée, vous devez vous rendre à l'hôpital dans un proche avenir et être examiné. L'automédication est inacceptable.

À Nizhny Novgorod, vous pouvez subir un examen préventif à l '«hôpital clinique de la route», où travaillent des professionnels sur le terrain.

En Savoir Plus Sur La Thrombose Veineuse Profonde

L'utilisation de plateaux avec du permanganate de potassium pour les hémorroïdes, contre-indications

Symptômes Les hémorroïdes ne sont pas acceptées pour être discutées dans la société. Ce n'est pas de l'asthme bronchique, un infarctus du myocarde ou une autre maladie «décente».

Thrombophlébite et bain

Symptômes Les amateurs de vapeur doivent se rappeler qu'un bain avec thrombophlébite peut aggraver la pathologie. Une température élevée dilate les vaisseaux sanguins, augmentant le volume sanguin, ce qui entraîne une augmentation de la charge sur les jambes.

Riboxine: mode d'emploi

Symptômes La descriptionComprimés pelliculés, de jaune clair à jaune avec une teinte orange, à surface biconvexe. Sur la surface des comprimés, la rugosité du pelliculage est autorisée.CompositionChaque tablette contient