logo

Causes et traitement des papillomes dans l'anus

Les papillomes sont de petits néoplasmes bénins à structure épithéliale. L'apparition de telles formations est provoquée par le papillomavirus présent dans le corps humain. Les papillomes peuvent se propager dans tout le corps ou être localisés dans une zone.

vous trouverez ici un article similaire sur les types de VPH chez la femme et leur traitement.

Papillomes dans l'anus

Le papillome peut se former n'importe où dans le corps humain et l'anus ne fait pas exception. La formation de papillomes anaux est un problème assez courant. Étant donné que dans de tels cas, les papillomes se forment dans des endroits intimes, la plupart des gens préfèrent ne pas se précipiter pour voir un médecin.

Les papillomes dans l'anus indiquent souvent que le même type de formations est présent dans l'intestin humain. Cependant, à un stade précoce de leur apparition, les papillomes sont invisibles. Par conséquent, le papillome anal qui en résulte n'est pas toujours le stade initial d'une maladie en développement..

Les excroissances bénignes telles que les papillomes peuvent se développer rapidement. S'il n'y a pas de traitement efficace à la suite de la fusion des processus, la formation d'une grosse tumeur d'étiologie maligne est possible. Ainsi, en reportant le traitement de cette maladie grave, les gens ne comprennent pas toujours qu'elle peut menacer leur vie..

Types de papillomes dans l'anus

Les papillomes anaux sont le plus souvent localisés près de l'anus même.

Les formations peuvent être:

  • petits processus multiples ou uniques;
  • grands processus uniques;
  • un grand processus, qui se forme à la suite de la fusion de nombreuses excroissances.

L'apparition d'un papillome peut ressembler à une verrue.

Différences entre papillome et verrue:

  • il y a une jambe fine (une base large est très rare);
  • couche supérieure rugueuse, inégale, pliée ou bosselée;
  • a parfois un sommet pointu et pointu;
  • couleur: du blanc (chair claire) au brun foncé, presque noir.

Les papillomes dans la région anale peuvent être localisés:

  • autour de l'anus;
  • dans l'anus;
  • dans le rectum.

Causes des papillomes dans la région anale

La cause de l'apparition des papillomes anaux est la présence du virus du papillome humain (HPV) dans le corps. Chez 80% des personnes, le VPH est présent, mais il peut ne pas apparaître immédiatement après l'infection. Il est dans un état "endormi".

Les papillomes, en règle générale, commencent à se former activement dans le contexte d'un affaiblissement des fonctions protectrices du corps humain, qui sont causés par:

  • exacerbation de la maladie;
  • stress sévère;
  • non-respect des règles alimentaires.

Le VPH peut «se réveiller» et provoquer l'apparition de croissances si:

  • immunité réduite (à la suite d'une exacerbation de la maladie ou d'une grossesse);
  • la personne est dans un état de stress (physique ou psychologique);
  • la chimiothérapie est en cours;
  • le fond hormonal change en raison de la prise de médicaments;
  • une femme utilise une spirale comme méthode de protection contre une grossesse non désirée.

Voies d'infection

Lorsque le virus du papillome pénètre dans le corps humain, les couches inférieures de l'épiderme deviennent sa localisation. La période d'incubation de la maladie va d'une semaine à plusieurs années..

Le VPH est déterminé dans la membrane muqueuse et la peau d'une personne, sans affecter les autres organes. Le VPH activé commence à se multiplier rapidement. Les cellules mûres s'agrandissent et se déplacent à la surface de la peau. C'est ainsi que les croissances sont créées. Après cela, une personne peut infecter une autre, elle est porteuse de la maladie.

Voies de transmission

De plus, un papillome endommagé peut être contagieux car le sang qui en est sécrété est infecté et contient du VPH. Cela peut se produire en raison du fait que la peau des endroits intimes d'une personne est plus délicate et mince, il est plus facile de s'infecter..

Il n'est pas particulièrement difficile pour un virus de pénétrer dans les tissus délicats des endroits intimes d'une personne. Plus le contact avec une personne infectée est fréquent et intense, plus le risque de contracter le VPH est élevé.

Symptômes de papillomes dans la région anale

Dans de rares cas, l'apparition de papillomes anaux est asymptomatique.

Mais pour la plupart des personnes souffrant de croissances dans l'anus, les sensations désagréables suivantes sont caractéristiques:

  • humidité constante;
  • sensation de brûlure ou de démangeaisons;
  • démangeaisons sévères;
  • douleur lors des selles;
  • écoulement sanglant du passage anal.

Indépendamment de l'emplacement des papillomes, ils provoquent beaucoup de sensations inconfortables et douloureuses chez une personne en raison de:

  • blessures à la suite de mouvements actifs;
  • porter des vêtements;
  • faire face aux besoins naturels d'une personne (dommages aux formations avec des matières fécales lors de la vidange intestinale).

Même si les excroissances ne se manifestent en aucune façon et que la personne infectée ne ressent pas de symptômes désagréables, le traitement de la maladie doit être commencé immédiatement après la détection d'un papillome sur le corps..

Maladies similaires

Les gens trouvent souvent diverses formations sur leur corps et pensent que ce sont des papillomes. Par contre, ce n'est pas toujours le cas. Les formations qui apparaissent chez les personnes en surpoids sont appelées fibromes de la peau douce. Ils peuvent être dans les plis de la peau ou dans les aisselles..

Ce sont des formations bénignes associées à des troubles métaboliques ou résultant d'un stress mécanique. Le fibrome de la peau apparaît le plus souvent en raison d'un changement du fond hormonal d'une personne. Ils ne dégénèrent pas en tumeurs malignes, mais peuvent croître en taille et en nombre..

Quel médecin contacter?

Le médecin spécialiste à contacter lorsqu'un papillome est détecté dépend des parties du corps où les excroissances sont apparues.

Liste des médecins:

  • à un dermatologue - des papillomes se trouvent sur le corps;
  • pour le gynécologue - des excroissances se sont formées sur les organes génitaux féminins;
  • à l'urologue - l'éducation porte sur les organes génitaux des hommes;
  • au proctologue - pour les papillomes anaux.

Une personne qui trouve un néoplasme sur n'importe quelle partie du corps devrait consulter un thérapeute local, qui identifiera correctement un médecin spécialiste..

Méthodes de diagnostic

Une visite chez un spécialiste et des diagnostics ultérieurs sont nécessaires non seulement en cas de détection d'un papillome, mais également en cas de symptômes désagréables de la maladie. Des diagnostics opportuns et un traitement correctement prescrit aideront à éviter le processus de dégénérescence d'une formation bénigne en tumeur maligne.

Le diagnostic de la maladie comprend les étapes suivantes:

  • Examen visuel et entretien avec le patient. Les résultats de cette étape: établir un diagnostic préliminaire et collecter les données nécessaires. Il s'agit d'informations sur les pathologies et les maladies chroniques d'une personne, son mode de vie et d'autres facteurs qui affectent le diagnostic correct..
  • Sigmoïdoscopie, qui vous permet de déterminer les violations du tissu épithélial de l'anus au niveau microscopique. Une telle étude fournira au médecin des données fiables sur les intestins du patient et aidera à élaborer un plan pour un traitement efficace de la maladie..
  • Examen cytologique et biopsie. Ces tests sont nécessaires pour obtenir une image claire et distincte de la maladie. Grâce à ces études, vous pouvez déterminer avec précision le virus auquel vous avez affaire..

Il faut se rappeler qu'en raison du fait que l'apparition de papillomes est provoquée par un virus, ces excroissances peuvent réapparaître. Par conséquent, les patients qui ont complètement terminé le traitement prescrit par le médecin doivent être régulièrement examinés..

Méthodes de traitement des papillomes dans l'anus

La méthode la plus efficace pour traiter les excroissances anales est l'élimination complète (excision).

Cette procédure se déroule de différentes manières:

  • laser;
  • avertissement électrique;
  • chimique;
  • couteau électrique;
  • scalping médical;
  • radioactif (thérapeutique).

Au cours du processus d'élimination des papillomes dans la région anale (à l'intérieur et autour), toutes les autres excroissances sur le corps du patient doivent être excisées..

Facteurs contribuant à la réapparition des papillomes anaux:

  • non-respect des recommandations du médecin traitant;
  • diminution de l'immunité;
  • mauvaises habitudes (tabagisme, abus d'alcool);
  • manque d'hygiène personnelle;
  • désordre des relations sexuelles.

Traitement à domicile

Avant de commencer le traitement des papillomes de l'anus, il est nécessaire d'évaluer l'efficacité de cette méthode par rapport à la médecine traditionnelle.

Ici, nous avons déjà couvert la question d'un remède contre les papillomes sur le corps.

Avantages du traitement à domicile pour les papillomes anaux:

  • les extraits végétaux adoucissent la peau et facilitent son élimination;
  • ces produits nettoient la peau et la rendent propre et saine;
  • ne formez pas de cicatrices rugueuses;

Il est important de suivre les précautions de base lors du traitement des papillomes à la maison:

  • les excroissances ne peuvent pas être traitées de cette manière si elles sont situées sur les muqueuses;
  • Il est strictement interdit d'éliminer les papillomes mécaniquement: arracher, arracher, couper;
  • en cas d'échec du traitement, contacter immédiatement un établissement médical.

Traitement des papillomes avec cryopharm:

  • une peau saine ne doit pas être touchée;
  • besoin de l'aide d'une autre personne;
  • le produit est vendu en pharmacie: ruban adhésif médical imprégné;
  • soulage les accumulations dans les trois heures;
  • la procédure peut apporter des sensations désagréables ou douloureuses.

Remèdes populaires:

  • jus de pomme de terre;
  • teinture d'ortie;
  • bouillon d'églantier;
  • jus de chélidoine;
  • extraits de plantain ou de prêle;
  • décoction de chaga.

Chacune de ces infusions doit être humidifiée avec la zone affectée du corps plusieurs fois au cours de la journée et la zone autour du papillome est enduite d'une crème grasse. Vous pouvez également traiter la croissance avec de l'iode..

La prévention

On sait depuis longtemps qu'il vaut mieux prévenir l'apparition d'une maladie que la guérir. Suivre des règles simples aidera à garder le VPH inactif tout au long de votre vie.

Pour cela, vous avez besoin de:

  • observer les règles de base de l'hygiène personnelle quotidienne, en accordant une attention accrue à la propreté des organes génitaux et de l'anus;
  • avoir des partenaires sexuels réguliers et éprouvés (pour rationaliser la vie intime), pour éviter les rapports sexuels promiscueux;
  • essayez de mener une vie saine: arrêtez de fumer et d'alcool, mangez bien;
  • soyez attentif à votre santé;
  • éviter les situations stressantes;
  • surveillez constamment les symptômes de la maladie;
  • suivre toutes les recommandations du médecin traitant;
  • renforcer l'immunité.

Conclusion

Très souvent, les personnes souffrant de la formation de papillomes anaux ne vont pas chez le médecin en raison de l'embarras. Mais vous devez comprendre que «faire taire» une maladie aussi grave ne fera qu'aggraver le problème..

Il faut se rappeler que les papillomes dans l'anus ne provoquent pas seulement une gêne et une douleur. Si vous ne cherchez pas une aide médicale qualifiée en temps opportun, ces excroissances peuvent se transformer en tumeurs malignes. Par conséquent, il est très important d'identifier le papillome de l'anus le plus tôt possible et de suivre un traitement approprié..

Papillomes sur l'anus

Les papillomes de l'anus, également appelés verrues anogénitales ou verrues génitales, sont des excroissances bénignes de l'anus (région périanale). Leur apparition est associée à une infection par le papillomavirus humain (HPV). L'infection se produit principalement par contact sexuel. Le développement des manifestations cliniques de la maladie dépend en grande partie du niveau d'immunité du patient. Le traitement combine deux directions principales: la destruction des formations et l'augmentation de la résistance générale du corps. La méthode de prévention spécifique de l'infection est la vaccination.

Causes de l'apparition de papillomes anaux

Les verrues près de l'anus sont causées par une infection virale par le VPH. Il existe plus d'une centaine de types de virus, dont quarante provoquent la croissance de formations papillomateuses du tractus anogénital chez l'homme et la femme. Par la capacité de déclencher une transformation maligne des tissus, tous les types de virus sont combinés en plusieurs groupes..

Type de papillomavirus humain

16, 18, 31, 33, 35, 39, 50, 59, 64, 68, 70

30, 35, 45, 52, 53, 56, 58

Les verrues génitales sont dans la plupart des cas le résultat d'une infection par un virus des types 6 et 11.

Comment le virus pénètre dans le corps

Le VPH appartient aux agents pathogènes anthropiques, ce qui signifie que sa transmission ne se produit que d'une personne à l'autre. Les papillomes de la région périanale et du canal anal chez l'adulte sont causés par certaines souches de VPH qui pénètrent dans l'organisme de plusieurs manières.

Voie principale d'infection: La grande majorité des infections à VPH et la croissance ultérieure des verrues génitales sont associées à un contact sexuel, y compris un contact anal et oro-génital. Lors d'un seul rapport sexuel avec un partenaire atteint du papillomavirus, l'infection survient dans 60% des cas.

La probabilité d'infection est insignifiante, mais cette voie d'infection est possible, car le virus est capable de rester viable pendant très peu de temps dans les cellules cutanées exfoliantes et d'être transmis d'une personne malade à une personne en bonne santé par le biais de serviettes, de linge de maison et d'articles de soins. Pour cela, les microdommages de la peau et des muqueuses suffisent..

Le virus peut se propager des lésions affectées à de nouvelles zones de la peau, généralement à proximité, par la personne elle-même lors du peignage ou de l'épilation pendant le rasage et l'épilation..

Mais les papillomes dans la région génitale et le périnée ne se trouvent pas seulement chez les adultes, les nouveau-nés peuvent recevoir le virus de la mère pendant l'accouchement. Le risque d'infection est directement proportionnel à la gravité de l'infection chez la femme en travail et à la durée de l'intervalle sans eau. La césarienne ne réduit pas le risque d'infection fœtale, ce qui indique la possibilité d'une infection intra-utérine - transmission transplacentaire du virus.

Les manifestations de l'infection à HPV chez un nouveau-né ne se limitent pas à la région génitale, affectant éventuellement le larynx avec le développement d'une papillomatose respiratoire récurrente juvénile. Les manifestations de la maladie dans la plupart des cas sont enregistrées dans la période d'analité - de un à trois ans.

Cycle de vie du papillomavirus

Une fois dans le corps humain, le papillomavirus se trouve principalement dans des cellules épithéliales en division immatures, ou plutôt dans sa couche la plus profonde - la base. L'existence de particules virales est possible de deux manières.

HPV intracellulaire

Les particules virales sont à l'état inactif et n'affectent pas l'appareil chromosomique de la cellule épithéliale infectée. Il n'y a aucun symptôme clinique. Cette forme de parasitisme du VPH est appelée épisomique.

Les particules virales sont à l'état actif, elles sont incorporées dans le génome de la cellule épithéliale. Le résultat de ce processus est la synthèse de protéines codées par HPV. Des manifestations cliniques de la maladie apparaissent. Cette forme de parasitisme, appelée introsomale, est considérée comme maligne non pas en raison de la croissance obligatoire de néoplasmes malins, mais en raison de l'activité du virus. L'activation du VPH conduit à deux variantes de l'effet sur l'épithélium: productif et transformant. Dans le premier cas, des verrues bénignes se forment, dans le second - une dysplasie de gravité variable, dont le manque de traitement adéquat et opportun conduit au développement de tumeurs cancéreuses.

Le comportement du papillomavirus à l'intérieur du corps est largement déterminé par l'état de résistance générale.

Facteurs provoquants

La force du système immunitaire dépend de nombreuses conditions. Une diminution des défenses du corps du patient est facilitée par:

  • exposition prolongée à de basses températures;
  • blessures de nature différente;
  • stress psycho-émotionnel;
  • travail physique dur;
  • mauvaises habitudes (alcoolisme, tabagisme);
  • infections d'étiologie virale, bactérienne, fongique;
  • Grossesse et allaitement;
  • processus tumoraux malins;
  • les maladies endocriniennes;
  • l'utilisation de certains médicaments (hormones, antibiotiques, médicaments cytostatiques).

Un certain nombre de facteurs provoquants affectent en outre la probabilité d'infection..

L'apparition de papillomes sur l'anus est le plus souvent enregistrée chez les patients âgés de 16 à 33-34 ans. L'incidence maximale se produit dans la période d'âge de 20 à 24-25 ans.

Début sexuel précoce

L'apparition précoce des rapports sexuels affecte négativement la possibilité d'infection. Cela est dû à la vulnérabilité du corps au VPH dans des conditions de changements hormonaux incomplets.

Sexe promiscuité

La présence de plusieurs partenaires sexuels, leur changement fréquent augmente le risque de développer des papillomes anaux chez les deux sexes.

Négliger la contraception barrière

Contraceptif barrière - un préservatif est actuellement le seul moyen facilement disponible et relativement peu coûteux de protection possible contre le papillomavirus. Pourquoi seulement possible et non garanti? Parce que le préservatif n'est pas capable d'isoler toutes les zones de contact de la peau endommagée. Mais les rapports sexuels sans protection présentent un risque d'infection très élevé. Les relations sexuelles anales sans préservatif augmentent encore le risque d'infection au VPH, car elles sont souvent accompagnées de microtraumatismes de la muqueuse rectale et de la peau près de l'anus.

Il peut y avoir plusieurs facteurs prédisposants qui facilitent la pénétration du VPH dans les cellules épithéliales.

Symptômes des papillomes anaux

Les néoplasmes papillomateux dans l'anus peuvent être uniques, mais beaucoup plus souvent - multiples. Leurs tailles sont assez variables: de quelques millimètres à 1 centimètre ou plus. La base des papillomes est généralement rétrécie sous la forme d'un pédicule et la structure est lobulaire. Sur la photo, la forme et la couleur sont également variées, elles peuvent être sous la forme:

  • petits nodules couleur chair ou roses;
  • protubérances en forme de doigts de diverses nuances de brun;
  • excroissances qui ressemblent à des inflorescences de chou-fleur ou à un peigne de coq.

L'évolution de la maladie est souvent asymptomatique. Les patients présentant des papillomes non compliqués, en particulier ceux de petite taille, ne présentent aucune plainte. Macération (ramollissement humide, relâchement), saignements, érosion, ulcération se retrouvent lorsqu'ils sont traumatisés et il n'y a pas de soins hygiéniques appropriés pour la peau de la région périanale.

L'ajout d'une infection bactérienne secondaire provoque une odeur désagréable, une douleur accrue, des démangeaisons. Un inconfort et une douleur lors des selles sont possibles, si les formations atteignent une taille importante, sont localisées près de l'anus, affectent la membrane muqueuse du rectum.

Diagnostic des papillomes anaux

Lorsque des papillomes apparaissent sur l'anus, les femmes se tournent généralement vers un gynécologue ou un dermatologue, les hommes - vers un dermatologue, un proctologue. Médecin pour le diagnostic:

  • interroge le patient;
  • découvre l'histoire de l'apparition des formations;
  • effectue une inspection visuelle de la zone périanale;
  • effectue un examen numérique du canal anal et du rectum;
  • effectue une dermatoscopie - l'étude des formations à l'aide d'un appareil optique appelé dermatoscope.

Les verrues sur l'anus sont souvent associées à des verrues génitales d'autres localisations et à des infections qui ont une voie de transmission sexuelle, de sorte que les experts prescrivent souvent des examens supplémentaires:

  • examen gynécologique;
  • frottis cytologique - étude de la structure des cellules épithéliales de la partie vaginale du col de l'utérus et du canal cervical au microscope;
  • colposcopie - examen du vagin, du col de l'utérus avec un appareil optique, un colposcope;
  • urétroscopie - évaluation de l'état de l'urètre à l'aide d'un urétrocystoscope;
  • examen des infections urogénitales par réaction en chaîne par polymérase.

Il est nécessaire d'examiner non seulement le patient, mais également son partenaire sexuel.

Traitement des papillomes anaux

Les mesures thérapeutiques des lésions HPV de la région périanale sont conçues pour résoudre les tâches suivantes:

  • détruire les foyers papillomateux;
  • stimuler la réponse immunitaire antivirale;
  • prévenir la récidive de la maladie.

À ce jour, aucune méthode ne peut être garantie pour se débarrasser du papillomavirus, cela est entravé par la diversité de ses espèces. La thérapie est considérée comme réussie s'il est possible de mettre le virus en sommeil. Le partenaire sexuel doit également être traité sans faute..

Élimination des formations papillomateuses existantes

La destruction des verrues dans l'anus peut être réalisée par des méthodes chirurgicales ou électrochirurgicales, en utilisant une thérapie cryo et laser, au moyen d'une cautérisation avec des produits chimiques (Solcoderm, acide trichloroacétique), en utilisant des médicaments cytotoxiques (Podophylline, Condilin, 5-fluorouracile). Le choix de la méthode est déterminé par le nombre, la taille, la localisation, les caractéristiques morphologiques des papillomes, ainsi que les souhaits du patient et l'expérience du médecin traitant.

Les agents immunostimulants et antiviraux qui peuvent augmenter l'efficacité de la réponse immunitaire systémique et locale sont prescrits sous diverses formes posologiques, parmi lesquelles: comprimés, injections, suppositoires rectaux et vaginaux, gels, crèmes, pommades, sprays. La liste des médicaments est longue: Cycloferon, Interféron, Isoprinosin, Groprinosin, Allokin-alpha, Viferon, Genferon, Epigen intim, Aldara, Likopid, Immunomax, etc..

Il est nécessaire de mener une vie saine, de choisir un partenaire sexuel, de limiter les relations sexuelles occasionnelles, d'utiliser des méthodes de contraception barrières. Pour la prévention primaire, des vaccins efficaces contre le VPH doivent être utilisés, de préférence avant l'activité sexuelle.

Il existe de nombreuses méthodes traditionnelles qui aident à se débarrasser des verrues à la maison. Les recettes utilisent de l'ail, du jus de citron, de la chélidoine et du peroxyde d'hydrogène. Mais il faut garder à l'esprit que tous sont soit insuffisamment efficaces, soit associés à un risque élevé de lésions tissulaires. Il est important de se rappeler que le traitement doit être complet et ne sera pas efficace sans thérapie systémique..

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

Symptômes et facteurs provoquant des verrues dans l'anus

Une croissance ou des verrues apparaissant dans l'anus sont considérées comme un problème grave. La plupart de la population est confrontée à une maladie similaire, eh bien, tout le monde n'est pas engagé dans son élimination. Les gens sont gênés de voir un médecin en raison de la localisation de la maladie dans les zones intimes. Et si elles ne sont pas traitées, de petites excroissances et verrues peuvent avoir de graves conséquences..

Les verrues anales, un problème délicat qui peut avoir de graves conséquences

Comment pouvez-vous être infecté par le papillomavirus

Verrues dans l'anus, les soi-disant verrues génitales, qui apparaissent autour de l'anus ou dans le canal lui-même, dans la partie inférieure du rectum. Il s'agit d'une sorte de croissance sur la peau ou les muqueuses d'une personne infectée par le virus du papillome. Plus de 20 types de papillomavirus humains sont connus, mais dans 90% des cas, il provoque la maladie de type 6, 11 et oncogène - 16.

Les condylomes ont la forme d'une verrue ou d'une petite papille de chair, de couleur rose ou grisâtre. Représente une tumeur bénigne sur le pédicule. Ces verrues sont résistantes au toucher avec une texture semblable à celle du chou-fleur. Ils varient en taille de quelques millimètres et atteignent de gros éléments qui bloquent l'entrée de l'anus.

Le virus se transmet des manières suivantes:

  1. La voie de transmission par contact d'une infection virale est peu probable, mais non exclue. Il s'agit d'une infection avec une poignée de main élémentaire avec une personne malade.
  2. La transmission domestique du virus se produit à la suite de: l'utilisation de produits d'hygiène générale, le non-respect de l'hygiène personnelle, la visite d'un bain, d'un sauna, d'une piscine. Dans ce cas, le risque d'attraper la maladie existe..
  3. La principale voie de transmission reste, sexuelle, d'une personne malade ou porteuse d'une infection virale à une personne saine. Bien que la croissance qui apparaît se produit dans l'anus, les virus de la maladie pénètrent dans le corps par contact oral, anal ou vaginal. La membrane muqueuse et la peau des endroits intimes sont très minces, facilement blessées. Il s'agit de la porte d'entrée de l'infection par laquelle le virus pénètre dans les tissus. Il n'y a pas de transfert vers les organes voisins. Le sang provenant d'un condylome endommagé est la principale source de danger. Par conséquent, il est impossible d'espérer une protection complète contre les infections virales à l'aide de contraceptifs..

Le papillomavirus est situé dans les couches inférieures de l'épiderme et, sous certaines conditions, est activé et se multiplie. Pendant la période latente, il y a une maturation progressive, une augmentation des cellules. Ensuite, ils remontent à la surface, créant des excroissances qu'une personne remarque d'elle-même. La défécation difficile est un signe avant-coureur de verrues..

Facteurs provoquant l'apparition de verrues anales:

  • maladies concomitantes du corps (diabète sucré, virus de l'immunodéficience humaine),
  • maladies chroniques qui affaiblissent le corps humain,
  • échec hormonal,
  • violation du régime alimentaire, sommeil, situations stressantes constantes,
  • alcool, tabac, toxicomanie.

Le VIH provoque la croissance des verrues anales

Les symptômes de telles verrues dans l'anus

L'évolution de la maladie dure d'une semaine à plusieurs années. Après que le virus pénètre dans le corps, les verrues anales commencent à apparaître après deux à trois mois. Avec une résistance élevée à l'immunité, cette période peut être prolongée. En un à deux ans, l'infection ne se manifeste d'aucune façon et ne cause aucune gêne au patient.

Et aussi les signes cliniques dépendent de l'emplacement de la zone touchée. Si la zone avec des verrues est dans la zone périanale, la personne peut la trouver elle-même. Il est impossible de tâtonner et de voir un néoplasme dans le canal anal, ce qui provoque une évolution asymptomatique. La probabilité d'affecter les hommes et les femmes avec des verrues est presque la même.

La croissance apparente de l'anus s'accompagne d'un certain nombre de symptômes:

  • brûlures et démangeaisons sévères dans l'anus avec des fissures,
  • inconfort lors des selles avec douleur,
  • problèmes sanglants,
  • une sensation constante d'humidité dans la région anale avec écoulement muqueux possible,
  • les grosses verrues sécrètent un secret nauséabond,
  • la présence d'éducation et la sensation d'un corps étranger dans le rectum,
  • lorsqu'une infection secondaire est attachée, une rougeur, une douleur, un écoulement purulent apparaît.

Les condylomes anaux provoquent non seulement un inconfort esthétique, mais également un problème psychologique. Les verrues dans les zones intimes interfèrent avec une vie sexuelle complète. Ils sont à l'origine de sentiments anxieux, de culpabilité, de peur du développement d'un cancer.

Brûlures et démangeaisons, compagnons constants de la maladie

Verrues chez les enfants dans l'anus

Il y a une infection avec des verrues de la mère à l'enfant lors du passage du bébé dans le canal génital. Aux premiers stades de la grossesse, une femme a une augmentation de la taille et du nombre de verrues, ce qui augmente considérablement le risque d'infection d'un nouveau-né atteint de papillomatose laryngée. Avec ce type d'infection, l'infection virale se comporte de manière inattendue, ne se manifestant pas dans tous les cas par des verrues anales.

Les bébés sont infectés après avoir pris soin d'eux par des personnes porteuses de la maladie. À un âge plus avancé, une verrue peut apparaître sur les fesses d'un enfant, en raison d'une période de vie vulnérable. Les enfants de cinq ans commencent à communiquer activement dans les jardins d'enfants, sur les terrains de jeux, à échanger des jouets et à entrer en contact avec des virus. Ils atteignent les enfants par des égratignures, des blessures qui sont constamment présentes à cet âge.

Dans chaque cas de détection de verrues anales chez les enfants, les abus sexuels commis par des adultes doivent être exclus. Ceci, selon de nombreuses sources, est la raison de l'apparition de la maladie chez 40% des enfants..

Un bébé peut attraper un papillome d'une personne qui prend soin de lui

Complications des verrues génitales

Lorsqu'une personne a et continue de développer une verrue dans l'anus, il est nécessaire de demander l'aide d'un proctologue et d'un dermatologue. Les spécialistes procéderont à un examen visuel de la zone touchée, symptomatique, diagnostic de laboratoire, examen numérique et rectal. Lors du diagnostic, une méthode instrumentale supplémentaire est également utilisée: la sigmoïdoscopie..

Chez la femme, en plus de cet examen, il est impératif de procéder à un examen gynécologique avec prélèvement de frottis (pour la cytologie). L'activité oncogène des verrues peut conduire à une tumeur du col de l'utérus.

Les excroissances, formations ont des complications telles que: saignements, suppuration et formation de tractus fistuleux, syndrome douloureux sévère. Une autre complication potentiellement mortelle est une tumeur. Les verrues, qui sont constamment traumatisées par les vêtements, ont tendance à se développer et à dégénérer en maladies malignes.Si une personne trouve une croissance incompréhensible en forme de verrue sur la peau près de l'anus ou dans l'anus, il vaut la peine de commencer le traitement de toute urgence..

Un proctologue aidera à se débarrasser des excroissances désagréables

Traitement des verrues génitales dans la région anale

Le traitement complet des verrues anales autour de l'anus vise à combattre le virus et à éliminer les verrues génitales. Il est nécessaire d'éliminer la cause fondamentale pour que les rechutes de la maladie ne se reproduisent pas. Ensuite, les verrues anales sont traitées chirurgicalement. Ceux qui présentent des excroissances sont retirés de la peau et des muqueuses à l'aide de méthodes modernes et sûres.

Il existe plusieurs méthodes pour éliminer les verrues:

  1. Excision avec un couteau électrique ou un scalpel sous anesthésie. La procédure est réalisée en ambulatoire. Au cours de l'intervention, de grandes accumulations sont éliminées à la fois et l'électrocoagulation empêche le développement de saignements. Une croûte reste sur le site de l'opération, qui disparaît avec le temps.
  2. Une méthode efficace est la destruction laser des verrues dans les plis périanaux. Mais il y a un risque de réinfection et de petites cicatrices.,
  3. Pour les petits groupes de verrues, une action chimique est utilisée. Une solution de condiline, la podophylline agit de manière suppressive sur l'activité des verrues génitales, mais des procédures répétées sont nécessaires pour un effet stable. La probabilité de dommages aux tissus sains.
  4. Cryodestruction à l'azote liquide. La complexité de la procédure réside dans le fait qu'au cours de la procédure, il est difficile de calculer la profondeur de l'effet sur les tissus. Après la congélation, un ulcère profond peut se former, des cicatrices.
  5. Injection d'une préparation d'interféron sous la peau à la base de la verrue anale. Cette méthode agit également comme une immunothérapie. Il est important d'arrêter l'activité et la reproduction de l'agent pathogène en prenant des médicaments antiviraux.

Après le retrait de la formation, il est nécessaire de procéder à un examen histologique pour l'exclusion ultérieure de l'oncologie.

Pour se débarrasser complètement des verrues, le patient doit se connecter à une thérapie complexe à long terme avec l'utilisation de médicaments immunomodulateurs, ainsi que d'antiviraux, une méthode chirurgicale..

Si vous trouvez de telles verrues sur votre anus, vous devez suivre un traitement à temps. Pour prévenir la maladie, utilisez un équipement de protection, observez les mesures d'hygiène, menez une vie saine.

Une excroissance près de l'anus: causes, traitement, photo

Diverses maladies intestinales amènent de plus en plus de personnes de tous âges au cabinet du proctologue. Les excroissances détectées dans le périnée près de l'anus provoquent de l'anxiété. En raison de la délicatesse du problème, les patients retardent un examen et un traitement complets, s'exposant à des complications dangereuses. Ces formations ont des raisons différentes, peuvent être des bosses hémorroïdales ou des papillomes anaux, interférer avec la vie à un rythme actif et l'établissement de relations personnelles.

Les principaux types de croissance

Une bosse près de l'anus - hémorroïdes externes

La plupart des patients trouvent une excroissance près de l'anus complètement par accident. Il prend souvent une forme ronde ou convexe, s'élève au-dessus de la surface de la peau ou a une tige fine. Un spécialiste expérimenté en apparence suggère le type d'éducation. Ça peut être:

  • Diverses formes de papillomes. Ils sont de petite taille et ressemblent à un cône oblong. En cours de développement, ils acquièrent une teinte brune ou rose, charnue au toucher. Ils ne font pas mal, mais ils peuvent interférer avec les selles, être blessés par des sous-vêtements. Ils doivent être enlevés par le chirurgien, car certaines sous-espèces provoquent des processus oncologiques.
  • Hématome anal: une petite bosse bleu rougeâtre. Formé à partir de dommages à un gros vaisseau sanguin, il provoque des douleurs et des brûlures. Ne nécessite pas de traitement spécial et se résout souvent tout seul.
  • Fistule ou suppuration qui se développe près du sphincter. Sa cause première est un traumatisme à l'anus, des fissures infectées ou des hémorroïdes. Ils peuvent infecter tout le corps avec des bactéries pathogènes, affaiblir considérablement le système immunitaire et aggraver d'autres maladies intestinales..
  • Tumeur: des excroissances bénignes ou cancéreuses se développent dans le canal rectal. Ils ne se manifestent pas toujours immédiatement, se développant complètement asymptomatiques. Dans ce cas, l'apparition d'une croissance sur l'anus s'accompagne d'une sensation inconfortable de vidange incomplète des intestins, d'écoulement sanglant incompréhensible, d'une violation de la structure des matières fécales.

La croissance la plus courante près de l'anus est un nodule hémorroïdal. Ce problème courant est diagnostiqué à des degrés divers chez 20% des personnes en âge de travailler. Afin d'éviter une exacerbation grave, vous devez connaître les symptômes et les caractéristiques du développement de cette maladie..

Raisons de la formation de bosses dans le périnée

Si une croissance apparaît près de l'anus, la personne est très probablement confrontée à une forme externe d'hémorroïdes. C'est le résultat de l'étirement et des dommages aux parois des vaisseaux sanguins remplis de sang. Ils sont doux et souples au toucher, n'ont pas de coins pointus et sont situés sur les plis de l'anus.

Travail sédentaire et physique, constipation et diarrhée - provoquent l'apparition d'hémorroïdes

Les hémorroïdes se retrouvent également souvent chez les jeunes mères, les chauffeurs de taxi et les chauffeurs de camion, les haltérophiles professionnels et les chargeurs de supermarchés et les financiers prospères. Cela est dû aux principales causes des nœuds:

  • travail sédentaire;
  • séjour prolongé au moniteur ou à un autre équipement;
  • portant divers poids, tenues de sport;
  • mauvaise alimentation, amour de la restauration rapide raffinée;
  • en surpoids;
  • anomalies congénitales des vaisseaux sanguins;
  • constipation chronique ou diarrhée fréquente.

Tout problème entraîne une augmentation de la pression sur l'intestin inférieur. Les veines et capillaires qui s'y trouvent ne supportent pas de lourdes charges: leurs parois les plus minces s'affaissent et le sang s'accumule dans l'espace résultant. Par conséquent, les hémorroïdes se présentent sous la forme d'un sac ou d'un tubercule..

IMPORTANT!

La plupart des femmes développent la maladie pendant la grossesse. Le fœtus se développe activement et l'utérus en croissance empêche les intestins de se vider régulièrement. La constipation constante provoque la formation de bosses, qui ne font qu'augmenter avec les tentatives de travail. Les filles remarquent une croissance sur l'anus, mais se tournent rarement vers un professionnel en raison d'être occupées avec un nouveau-né.

Types de cônes hémorroïdaires

Il existe une forme externe et interne de la maladie. Cela dépend de l'endroit où les nœuds se forment. Pour comprendre à quel stade appartient la croissance détectée près de l'anus, vous pouvez utiliser la description:

  1. Petits renflements presque imperceptibles qui font saillie sur le sphincter ou vont de 2 à 3 centimètres plus profond. Ils font rarement mal ou dérangent, ils peuvent se dissoudre d'eux-mêmes avec l'utilisation rapide de médicaments spéciaux et en contactant un proctologue.
  2. La croissance augmente en volume, commence à interférer avec les selles normales. Avec la constipation chronique, des fissures anales se forment à proximité. Lors d'une visite aux toilettes, ils font saillie vers l'extérieur, mais s'adaptent d'eux-mêmes.
  3. Les bosses ressemblent à un léger gonflement, peuvent faire mal lorsqu'on les appuie dessus, assis sur une chaise dure. S'ils sont situés de l'intérieur, le patient les place après chaque vidange. Souvent, des gouttes de sang sont libérées par l'effort ou lors d'un effort accru.
  4. Le type de ganglions le plus alarmant, qui s'accompagne de saignements prolongés, de démangeaisons graves et de lésions muqueuses. De telles excroissances près de l'anus peuvent provoquer la formation d'abcès, de paraproctite et d'autres complications.

De nombreux patients ont des hémorroïdes mixtes (combinées), dans lesquelles des formations se forment à différents endroits. C'est l'option la plus désagréable, combinant plusieurs symptômes graves: douleur, sensation de brûlure à l'intérieur du canal rectal, baisse de l'immunité.

Que faire des excroissances près de l'anus

Si une personne reçoit un diagnostic d'hémorroïdes, il est nécessaire de s'engager dans un traitement complexe. Il combine plusieurs domaines principaux:

  • soulagement de la douleur, soulagement d'autres symptômes désagréables;
  • élimination de la constipation et de la stagnation des matières fécales;
  • renforcement des vaisseaux sanguins;
  • impact sur les hémorroïdes pour les réduire.

Bougies Nigepan d'hémorroïdes

Lorsqu'une personne présente une croissance près de l'anus, les proctologues recommandent d'utiliser des suppositoires ou des pommades efficaces avec des composants anti-inflammatoires actifs:

Pour éviter la formation d'un caillot sanguin dans le nœud externe, il est traité avec des anticoagulants locaux plusieurs fois par jour. Pommades à l'héparine ou à l'hépatrombine appropriées, crème douce Levomekol. Lorsque des fissures anales apparaissent, des suppositoires naturels à l'huile d'argousier ou à l'ichtyol, des bougies à la belladone aideront à soulager la douleur et à soulager les spasmes.

Avec une excroissance sur l'anus, vous pouvez utiliser certaines méthodes de traitement traditionnelles:

  • douches vaginales et lavages avec des décoctions de calendula, de millepertuis, de burnet ou de graines de lin;
  • lavements avec du jus de bouillie de pommes de terre pressée;
  • bougies maison à base de morceaux de propolis, d'huile d'argousier, de pommes de terre crues;
  • bains de siège avec infusion de camomille, de feuilles de tremble ou de chélidoine.

Vous pouvez éviter la chirurgie pour éliminer les excroissances hémorroïdaires si vous suivez des mesures préventives simples. Ils consistent en l'application quotidienne des règles alimentaires, de l'exercice et une surveillance constante des selles. Une personne doit cuisiner régulièrement à partir d'aliments riches en fibres naturelles, ne boire que de l'eau propre ou des tisanes laxatives. Le jogging ou la marche tous les soirs améliorera le péristaltisme, soulagera le risque de nouveaux nœuds et d'un retour d'exacerbation des hémorroïdes.

Pourquoi les verrues apparaissent sur l'anus (anus) et comment les traiter

Les petits néoplasmes, papillomes, condylomes et verrues sont très friands de zones à forte humidité et température. En règle générale, il s'agit de la zone des organes génitaux, de l'anus, du cou, des aisselles.

Un inconfort particulier, à la fois physique et psychologique, est causé par des excroissances dans la zone intime et autour de l'anus. Pourquoi apparaissent-ils, comment les traiter et à quel point ils sont dangereux?

Causes des excroissances dans ou autour de l'anus

Les excroissances, appelées verrues, surviennent en raison de l'activation du virus du papillome humain (VPH), présent dans 80% de la population mondiale. Son existence dans le corps ne s'accompagne d'aucun symptôme, mais sous l'influence de divers facteurs, elle est activée et se fait sentir de cette manière - formation papillomes.

Les facteurs qui déclenchent la division du virus peuvent être différents: de la négligence humaine mineure aux problèmes de santé graves.

Chez un adulte

Les adultes deviennent le plus souvent porteurs du VPH à l'âge de l'initiation sexuelle (15-25 ans).

Ceux qui se livrent à des relations sexuelles sans promiscuité sont particulièrement exposés à un risque élevé d'infection. De plus, pour «capter» le VPH, peu importe qu'il y ait eu le moment même de la pénétration ou que tout se soit limité aux préliminaires: le virus se transmet même par contact des muqueuses (par exemple, lors d'une fellation).

Une fois qu'une personne est devenue porteuse du virus, elle peut ne pas le savoir pendant des années, voire des décennies. Pour que des néoplasmes apparaissent dans l'anus, des conditions appropriées sont nécessaires, notamment:

  • diminution de l'immunité générale ou locale (hypothermie, infections, virus);
  • la malnutrition et, par conséquent, les troubles métaboliques et la dysbiose intestinale;
  • hygiène personnelle insuffisante, hyperthermie;
  • stress fréquent, tension nerveuse;
  • impact mécanique (relations sexuelles anales ou hard, utilisation de jouets intimes, relations sexuelles de promiscuité, sous-vêtements mal choisis);
  • ignorer ou auto-traiter les premiers néoplasmes, à la suite desquels de nouveaux sont apparus;
  • mauvaises habitudes (consommation d'alcool, tabagisme);
  • perturbations hormonales.

Chez la femme, des verrues anales peuvent survenir pendant la grossesse, car il existe deux facteurs de risque à la fois: une diminution de l'immunité et des changements hormonaux.

L'enfant a

Curieusement, chez les enfants, les cas de verrues anales ne sont pas rares et les parents commencent à s'inquiéter: comment le VPH pourrait-il être transmis à un enfant??

La réponse est simple: le virus a tendance à être transmis «verticalement», c'est-à-dire à partir d'une mère infectée lors de l'accouchement. Mais ce n'est pas la seule façon d'infecter un enfant. Parfois, la transmission se produit de manière domestique en utilisant une serviette, une brosse à dents et même de la vaisselle, surtout si l'enfant vit dans des conditions insalubres.

Les raisons de l'apparition de verrues anales chez les enfants sont similaires à celles des adultes, à l'exception des rapports sexuels et des mauvaises habitudes..

  1. Mauvaise nutrition, dysbiose intestinale.
  2. Affaiblissement de l'immunité à la suite de maladies virales ou infectieuses, chirurgie, hypothermie sévère.
  3. Stress fréquent (par exemple, lorsque vous allez à la maternelle pour la première fois ou lorsque vous passez de la maternelle à l'école).
  4. Auto-médication ou pas de traitement à la première apparition des verrues.
  5. Avitaminose (souvent diagnostiquée pendant la période automne-hiver).

Pendant la puberté, les papillomes surviennent souvent dans la région génitale chez les garçons et les filles. Les enfants sont souvent timides ou ont peur d'en parler à leurs parents, ce qui peut endommager la croissance. Grâce à l'ouverture précoce, le virus peut se propager aux zones voisines de la peau, puis des verrues apparaissent près de l'anus.

Les principaux moyens d'infection chez une personne en bonne santé

Comme déjà mentionné, le VPH pénètre le plus souvent dans le corps par contact sexuel. Cela signifie tout type de contact (vaginal, oral, anal) et même caresses (contact avec les organes génitaux).

De plus, l'infection peut survenir de différentes manières:

  • vertical (de la mère à l'enfant);
  • ménage (en utilisant des produits d'hygiène courants, des serviettes, des rasoirs, des peignes).

Les virus sont des structures de taille microscopique, mais qui peuvent survivre longtemps dans l'environnement. Pour ce faire, ils ont besoin d'une humidité élevée, de sorte que le virus peut se trouver dans les réservoirs et même dans l'eau courante, bien que le risque d'infection de cette manière soit pratiquement nul..

Étant dans l'environnement, le virus attend sa "meilleure heure". Il peut pénétrer dans le corps d'une personne en bonne santé à travers la moindre microfissure: lorsque la cuticule est blessée lors d'une manucure, si le maître ne stérilise pas les instruments, lors de l'application d'un tatouage, lors de procédures médicales, par exemple dentaires.

Le virus est constamment dans l'environnement, mais avec l'hygiène personnelle, une infection dans le ménage est peu probable. Mais le non-respect des règles de sécurité dans les lieux publics (massage, instituts de beauté, bains et saunas, piscines) peut contribuer à la pénétration du virus dans l'organisme.

Classification des croissances et des sites de localisation

À ce jour, plus d'une centaine de souches de papillomavirus ont été étudiées, et les experts proposent plusieurs raisons pour la classification des néoplasmes.

Par le degré d'oncogénicité:

  • sûr (les souches 1, 2, 3, 5) ne dégénèrent jamais en cancer;
  • risque faible ou moyen (souches 6, 11, 42, 43, 44) dans de rares cas, provoquer l'apparition de tumeurs malignes;
  • un degré élevé de cancérogénicité (souches 16, 18, 31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58, 59, 68, 70) sont particulièrement dangereux et peuvent très probablement provoquer le cancer.

Puisqu'il est impossible de déterminer visuellement le type de virus, lorsque le papillome apparaît, vous devez consulter un médecin et subir un examen.

Par localisation, il existe deux grands groupes de VPH:

  • génital (affecte la région génitale et l'anus);
  • extragénitale (se produit sur n'importe quelle partie du corps, à l'exception de la zone intime: cou, dos, tête, membres).

Parfois, le principe de séparation selon le même principe comprend les papillomes cutanés et les papillomes des muqueuses. Par le nombre de néoplasmes, il existe des papillomes simples et multiples.

En termes de forme, les papillomes sont divisés en plats et suspendus, en structure - ouverte ou fermée (recouverte d'une cornée - kératopapillomes).

Selon la structure, la forme et l'emplacement de la localisation, plusieurs types de croissance sont distingués:

  • ordinaires, ou plantaires, se forment sur les paumes ou la plante des pieds, ressemblent à un cal; filamentaire ressemblent à une formation volumétrique ronde sur une tige filiforme mince et sont plus souvent localisés sur le visage ou dans la zone intime;
  • les verrues génitales sont de couleur chair et pointues vers le haut, se développent très rapidement et ne se forment que dans les organes génitaux et l'anus;
  • les papillomes plats ne dépassent pas beaucoup la peau, se développent lentement et ne causent pas d'inconfort, cependant, ce sont eux qui dégénèrent souvent en une tumeur cancéreuse.

Séparément, on distingue un groupe de papillomes buccaux, qui appartiennent également aux verrues génitales et affectent la muqueuse buccale. Ce type de néoplasme est dangereux pour les bébés, car ils peuvent apparaître dans les amygdales et entraîner un blocage des voies respiratoires et la mort..

Symptômes et signes d'infection

Le papillomavirus a une période d'infection latente assez longue. De plus, dans 90% des cas, l'auto-guérison se produit dans les 6 à 24 mois suivant le moment de l'infection..

Si le système immunitaire n'a pas fait face seul au virus, celui-ci peut exister de manière asymptomatique dans l'organisme pendant 1, 2, 5, 10 ans ou plus. Souvent, l'infection survient avant l'âge de 25 ans et les premiers papillomes apparaissent à l'âge adulte, après 50 ans.

Si le virus a trouvé un moyen de diviser et de modifier les cellules épithéliales, des néoplasmes apparaissent, dont le nom collectif est papillome. Ils peuvent apparaître n'importe où sur le corps, des paupières à l'intérieur des organes génitaux (dans le vagin ou sous le prépuce). Même les paumes et la plante des pieds, ainsi que les espaces interdigitaux, peuvent être affectés par le virus.

Dans la plupart des cas, au stade initial, les papillomes ne dérangent pas une personne, mais à mesure qu'ils grandissent, une gêne se produit. L'exception est le papillome plantaire, qui empêche une personne de marcher dès les premiers jours de croissance. Si des papillomes se forment dans la zone intime, il y a un inconfort pendant les rapports sexuels. En outre, le patient peut être dérangé par des démangeaisons et des brûlures..

Les verrues anales provoquent presque toujours une gêne, se caractérisent par de fortes démangeaisons, une douleur ou une gêne lors des selles, une suppuration, une odeur désagréable, un écoulement et du sang dans les selles, une sensation de corps étranger dans l'anus.

Souvent, les sensations sont si désagréables que le patient peut les confondre avec des hémorroïdes. De plus, avec les verrues anales, il est impossible d'avoir des relations sexuelles anales à cause de la douleur, et cela devient très perceptible pour une personne qui le pratique régulièrement..

Quel est le danger du VPH dans l'anus: complications possibles

Le principal danger du papillome est le risque de dégénérescence en tumeurs malignes. Ainsi, si la croissance est causée par un virus à haut degré d'oncogénicité, elle peut très rapidement se transformer en cancer rectal, cancer de la prostate, cancer du pénis ou cancer du col de l'utérus.

L'anus est situé près des organes génitaux, il est donc possible que plusieurs formations, bien que petites, soient également présentes à l'intérieur du vagin ou sous le prépuce, dans le canal urogénital.

Les papillomes lancés entraînent d'autres conséquences:

  • La maladie de Bowen, ou papulose, est une pathologie dangereuse dans laquelle des formations malignes se développent très rapidement dans toute la muqueuse, affectant non seulement l'anus, mais également la région génitale. Sont noirs, bruns foncés ou bruns.
  • Le condylome Buschke-Levenshtein est une complication de la papillomatose, dans laquelle les néoplasmes ne dépassent pas la surface de la peau, mais se développent dans l'anus. Dans le même temps, le médecin voit un gros nodule dans les couches profondes de l'épiderme, recouvert d'une couche cornée.

Si la verrue anale est endommagée lors du port de sous-vêtements serrés, d'une blessure ou d'un rapport sexuel, cela peut entraîner une infection.

Ensuite, les symptômes deviennent brillants, des traces humides restent sur le linge, souvent avec du sang, des démangeaisons et des brûlures sont inquiétantes, un écoulement purulent-sanglant ou muqueux apparaît, une douleur intense. L'acte de défécation devient insupportablement douloureux ou impossible. Peut-être une augmentation de la température à subfébrile.

Quel médecin doit être consulté?

Malheureusement, le problème des verrues anales semble trop scrupuleux et honteux pour le patient, il hésite donc à aller chez le médecin et à essayer de trouver par lui-même les bosses dans l'anus..

Cela n'est pas interdit, et une personne peut en effet détecter tactilement des formations papillaires autour de l'anus, mais elles peuvent être localisées à la fois à l'intérieur de l'épiderme et à l'intérieur de l'anus. De plus, la verrue doit être différenciée des hémorroïdes et des fissures anales, de sorte que la visite chez le médecin ne peut pas être reportée ou annulée..

Il serait conseillé de contacter un dermatovénérologue, vénéréologue, urologue, proctologue ou gynécologue. Si le patient est complètement perdu et ne sait pas à quel médecin s'adresser, il est préférable de consulter d'abord le thérapeute et de parler de votre problème..

Contacter un thérapeute peut également accélérer le diagnostic, car un médecin généraliste peut déjà prescrire les premiers tests, par exemple un test sanguin général ou biochimique..

Diagnostique

Le diagnostic d'une verrue anale comprend plusieurs étapes:

  • inspection visuelle;
  • palpation;
  • anoscopie - un examen visuel de la surface interne de l'anus à l'aide d'un anoscope, qui peut être inséré par voie rectale à 15 cm de profondeur;
  • sigmoïdoscopie - examen de toute la muqueuse rectale.

Les examens sont totalement indolores pour le patient si les papillomes ne se sont pas développés sur une grande surface et n'ont pas obstrué l'anus. Beaucoup plus d'inconfort psychologique et de peur que de douleur ou d'inconfort.

Méthodes de traitement

La méthode de traitement choisie dépend en grande partie de la zone de la peau affectée, de la localisation du néoplasme et de ses caractéristiques. L'état général de la patiente est également pris en compte: par exemple, dans certains cas, l'ablation au laser peut être contre-indiquée (grossesse).

Thérapie médicamenteuse

Un traitement conservateur à l'aide de produits pharmaceutiques est conseillé au stade initial de l'apparition de la maladie avec une seule croissance. Mais, pour ne pas rassurer le patient, je veux tout de suite dire qu'une guérison complète à l'aide d'un traitement médicamenteux est presque impossible..

Inconvénients du traitement médicamenteux:

  • ne garantit pas l'élimination à 100% du papillome;
  • il est impossible de guérir les formations à l'intérieur du passage anal, de sorte que la méthode ne convient que pour éliminer les excroissances à la surface de l'anus;
  • nécessitent une longue période de temps;
  • risque élevé de rechute.

Néanmoins, beaucoup refusent catégoriquement de recourir à l'ablation chirurgicale du papillome et s'arrêtent à un traitement conservateur. Il comprend la prise d'agents antiviraux (Acyclovir, Novirin, Isoprinosin), le traitement local des excroissances avec des gels et des onguents (Viferon, pommade salicylique, Panavir).

Dans certains cas, des suppositoires rectaux sont prescrits (Betadine, Kipferon). Cependant, même si le papillome a complètement disparu, il y a un grand risque de réapparition de néoplasmes..

Suppression laser

L'élimination des papillomes au laser est l'un des moyens les plus modernes et les plus efficaces de se débarrasser des excroissances. Un scalpel chirurgical est remplacé par un laser de haute précision qui pénètre dans les zones endommagées de la peau ou des muqueuses, évapore le liquide des cellules atypiques et élimine le papillome.

La méthode est sûre, indolore, n'affecte pas les zones cutanées saines, ne laisse pas de cicatrices ou de cicatrices et ne nécessite pas une longue période de récupération. Un inconvénient majeur est le coût élevé.

Cryodestruction

La cryodestruction est comprise comme la destruction de papillomes avec de l'azote liquide à basse température. Pendant la procédure, l'accumulation est gelée et tombe littéralement. Un moyen rapide, indolore et efficace de combattre les papillomes.

Destruction des ondes radio

Plus moderne que chirurgical, mais moins traumatisant que l'ablation au laser, méthode d'élimination des papillomes. Pour le traitement, un couteau à ondes radio est utilisé, avec lequel la verrue est excisée. Pendant la manipulation, une légère douleur peut être présente et après la procédure, une petite cicatrice ou cicatrice reste.

Électrocoagulation

Pour cette méthode, les médecins utilisent une anesthésie locale. La verrue est détruite par le courant électrique à haute fréquence. En conséquence, une croûte se forme, qui disparaît après la guérison. Une cicatrice reste à sa place.

Élimination chimique

une façon plutôt conservatrice d'éliminer les verrues est l'utilisation de produits chimiques. L'acide acétique à 3% le plus couramment utilisé, qui brûle l'accumulation. Dans ce cas, il est très important de ne pas toucher les zones saines de la peau et de ne pas les brûler, par conséquent, seul un médecin peut effectuer des manipulations..

Ablation chirurgicale

L'ablation chirurgicale utilise une anesthésie locale. Le médecin utilise un scalpel pour faire une incision et une excision du papillome le long du périmètre, puis des sutures. Habituellement, après l'opération, l'utilisation d'antiseptiques est nécessaire, pour un usage externe, moins souvent - prendre des antibiotiques.

Dans ce cas, la guérison se produit dans les 1 à 2 mois, la douleur après la chirurgie est possible..

Recettes folkloriques

La médecine traditionnelle ne perd pas sa pertinence, à ce jour, bien que de nombreux médecins recommandent d'abandonner l'auto-élimination du papillome en utilisant des méthodes populaires il y a des décennies.

Le principal problème réside dans le fait qu'il est impossible de prélever du tissu de papillome pour la biopsie, ainsi que la réapparition du papillome, la faible efficacité du traitement, les lésions des zones cutanées saines.

Cependant, les gens continuent d'utiliser des solutions et des médecines alternatives dans le traitement du papillome:

  • moxibustion avec de l'iode;
  • traitement avec une solution de savon à lessive et d'eau;
  • traitement salin;
  • lotions et compresses avec du jus de pomme de terre frais;
  • moxibustion avec du jus d'ail ou des compresses de gruau à l'ail;
  • traitement avec du jus de chélidoine frais.

Il est évident que le traitement avec des remèdes populaires prend au moins 30 jours, mais ne garantit aucun résultat..

Prévention et vaccination

La vaccination contre le VPH est efficace pour les personnes qui n'ont pas encore eu de relations sexuelles. En règle générale, les vaccinations sont plus souvent administrées aux filles, car, d'une part, elles sont plus responsables de leur santé et, d'autre part, elles ont un risque plus élevé de dégénérescence du papillome en cancer..

Actuellement, il existe deux types de vaccins contre le VPH: Gardasil et Cervarix, qui ont un effet similaire et sont utilisés pour prévenir le cancer des organes génitaux et le carcinome de l'anus, l'apparition de verrues génitales chez l'homme et la femme.

La prévention du VPH comprend les points suivants:

  • Ne pas avoir de relations sexuelles avec plusieurs partenaires, surtout sans utiliser de contraception barrière.
  • Arrêtez de fumer et d'abus d'alcool.
  • Maintenir l'hygiène personnelle.
  • Choisissez les bons sous-vêtements, en privilégiant le coton.
  • Consultez un médecin à temps et ne vous soignez pas.
  • Prenez soin d'une bonne nutrition.
  • Menez un mode de vie sain.
  • Consultez un médecin pour des examens préventifs tous les six mois (gynécologue et dermatovénérologue, urologue et proctologue).

Le papillomavirus humain est très insidieux, car il ne se fait souvent pas sentir pendant des années. Personne n'est à l'abri, mais dans 90% des cas, le papillomavirus quitte le corps humain lui-même six mois ou un an après l'infection. Si un papillome apparaît néanmoins, vous devez immédiatement consulter un médecin, subir un examen complet et commencer le traitement.

En Savoir Plus Sur La Thrombose Veineuse Profonde

Polype anal: causes, symptômes, diagnostic, traitement

La prévention Un polype anal est une formation bénigne formée à partir de cellules de la muqueuse rectale et caractérisée par une évolution asymptomatique prolongée avec possibilité de malignité.

Pourquoi la varicocèle se produit-elle??

La prévention La varicocèle est une maladie assez courante chez les hommes; elle affecte 30% des sexes forts. Il s'agit d'une varice dans le scrotum, entraînant sa déformation.

Analogues de Diosmin

La prévention Cette page contient une liste de tous les analogues de Diosmin par composition et indications d'utilisation. Liste des analogues bon marché, et vous pouvez également comparer les prix dans les pharmacies.